Expatriation Egypte
Portail de l'expatriation en egypte, et de la mobilité internationale.

Egypte
France




 

ACTUALITES

 

Egypte



Revue de presse en provenance de l'Égypte.
 

Les Frères musulmans se préparent pour les élections
Les Frères musulmans ont enfin pu officialiser la création de leur parti politique: le Parti de la liberté et de la justice (PLJ).
 
Bien que les Frères musulmans n´aient que très peu pris part dans la révolution, ils pourraient bien en etre les premiers bénéficiaires
Ce week-end, au terme de la première réunion officielle depuis seize ans de l´Irchad, son «bureau de Guidance», la confrérie a formalisé la création du Parti de la liberté et de la justice (PLJ).
 
Avec pour objectif affiché: disputer près de 50% des sièges à l´Assemblée du peuple lors des législatives de septembre. Les Frères musulmans espèrent remporter entre 35 et 40% des sièges, ce qui pourrait suffire, à faire d´eux le bloc parlementaire majoritaire face à une opposition laïque éclatée et un ex-PND (le Parti national démocratique de Hosni Moubarak) aujourd´hui dissous.
 
«Nous préparons la formation d´un gouvernement islamique qui appliquera les principes de l´islam», a déclaré il y a dix jours le vice-guide suprême, Khaïrat el-Chater, cité par le journal Al-Masry el-Yom . Les islamistes, qui ne devraient pas présenter de candidat à la présidentielle de novembre, avaient jusqu´alors laissé entendre qu´ils ne brigueraient qu´environ un tiers des postes de députés.
 
Ces ambitions revues à la hausse traduisent la confiance accrue des Frères musulmans, qui ont joué depuis la chute de Hosni Moubarak , la carte de la coopération avec l´armée et ont salué, la semaine dernière, l´accord conclu sous l´égide de l´Égypte entre leurs «frères» palestiniens du Hamas et le Fatah. Puisque la Constitution interdit toujours la formation d´un parti sur des bases religieuses, le PLJ se veut «un parti civil et non théocratique», selon son chef, ­Mohammed Morsi. Sa plate-forme, dont une ébauche publiée en 2007 prévoyait d´exclure les coptes et les femmes de la présidence de la République, a d´ailleurs été revue afin d´etre en accord avec la Constitution actuelle.
Cependant on peut se demandr quel sera le visage de l´Egypte dans quelques années si ce «parti civil et non théocratique» arrivait au pouvoir.

< Retour