Expatriation Egypte
Portail de l'expatriation en egypte, et de la mobilité internationale.

Egypte
France




 

ACTUALITES

 

Egypte



Revue de presse en provenance de l'Égypte.
 

Les autorités Egyptienne ferme Al Jazeera Egypt
Ayant vu le jour lors de la révolution égyptienne, la nouvelle chaîne de télévision Al Jazeera Egypt a été forcée de cesser la diffusion de ses programmes dimanche 1er septembre suite à l´intervention des autorités qui ont investi les locaux.
 
Cette intervention a été justifié par le ministère de l´Intérieur égyptien en expliquant que la chaîne n´avait pas de licence d´émission et que des voisins s´étaient plaints du bruit (oui oui, vous avez bien lu).
«Al Jazeera Egypt est connue pour sa couverture attentive, voire sensationnelle, des manifestations de rues, dont l´attaque de l´ambassade israélienne au Caire le 9 septembre», rappelle The New York Times (NYT).
 
Le directeur de la chaîne Ahmed Zain assure qu´Al Jazeera Egypt avait déposé une demande d´autorisation officielle dès le 20 mars 2011 au ministère de l´Information, et qu´on lui avait assuré que la chaîne pouvait émettre en attendant le permis officiel.
 
Pour sa part, l´agence de presse officielle égyptienne Mena souligne que la sanction concerne uniquement la filiale locale du réseau qatari Al Jazeera. De source officielle citée par l´agence, Al Jazeera Egypte «n´a pas de licence pour utiliser des unités de transmission en direct».
En fait, quelques jours auparavant, le ministre de l´Information Osama Heikal avait menacé de «prendre des mesures légales contre les chaînes satellitaires qui nuisent à la stabilité et à la sécurité».
Un avertissement que les experts traduisent comme une volonté de revenir sur les nouvelles libertés en matière d´expression acquises à la suite de la chute du président Hosni Moubarak, au début de cette année.
 
Wahid Abdel Meguid, du Centre Al Ahram pour les études politiques et stratégiques juge sévèrement l’attitude des autorités égyptiennes, qui, selon lui, «ont agi comme s´il n’y avait pas eu de révolution».
«Ce n’est pas une attaque contre une station, mais contre l’ensemble des médias».
 
Selon le NYT, le conseil militaire égyptien tente depuis des mois d’empêcher les journalistes de critiquer l’armée.
 
«Le conseil a suggéré aux médias de vérifier leurs informations auprès de l’armée avant de les publier, convoqué des journalistes et des blogueurs pour les interroger sur leurs écrits ou leurs reportages et inculpé quelques uns d’insultes à l’armée».
 
Cela ajouté à la reactivation de l´etat d´urgence en debut de semaine, l´armée entend clairement reprendre la situation en main, et l´on peut se demander si les egyptien ne vont pas bientot regretter le temps ou Moubarak etait encore au pouvoir, vu la tournure que prennent les choses.

< Retour