Expatriation Egypte
Portail de l'expatriation en egypte, et de la mobilité internationale.

Assurances
Permis
Visa
Impots
Permis de travail
Retraite




 

ADMINISTRATIF

 

Retraite




 Voici le témoignage très interessant d'un retraité officiellement résident en Egypte, alternant entre France et Egypte
 

Devenir résident égyptien



On peut aussi devenir résident égyptien (formalités à accomplir au Mogama pour ceux qui sont domiciliés au Caire)
 
Pour cela
- ouvrir un compte bancaire en Egypte et obtenir attestation d´ouverture (la NSGB par exemple)
- avoir un logement (et attestation du propriétaire)
- s´inscrire sur la liste Consulaire au Consulat de France (et obtenir attestation)
Aller au Mogama avec ces justificatifs, deux photos et photocopie des passeports avec visa d´entré. Remplir formulaires et patienter ... Attention c´est archi bondé, faut faire la queue, il y a des bousculades et souvent ils ne parlent qu´arabe. Donc si on peut se faire accompagner, c´est mieux.
 
Un fois un visa de résident obtenu (1 ou 3 ans ... Ne pas rêver pour celui de 5 ans), se faire un permis de conduire égyptien.
 
Pour la France
 
Avec les justificatifs de résidence (l´attestation consulaire doit suffire)
- passer à la banque en France et faire transformer comptes bancaires en  non-résidents. Clôre PEA  ...
- écrire aux institutions de retraite pour signaler nouvelle résidence à l´étranger. On doit alors cesser de prélever CSG et CRDS .. Pour les retraites de la CRAM, faut leur taper sur le crâne pour qu´ils obtempèrent 
- s´affilier à la CFE car la Secu ne couvre pas les soins médicaux à l´étranger pour les non-résidents. La CFE prélèvera une cotisation (environ 4%) et la cotisation Secu sur les retraites passera de 1% à  3,5% ou 4,2 % .... Ce qui mange le gain réalisé sur la CSG et la CRDS...
- déclaration d´impôt à faire l´année prochaine au Centre des Non-Résidents (en fait 2 déclarations à faire: une pour période de résidence en France, l´autre pour période de non-résidence)
 
Le régime des impôts sera modifié
: régime du forfait pour toutes les retraites
- régime du taux moyen pour autres revenus (locations par exemple)
- forfait pour revenus d´actions ou d´assurance-vie
- pas d´imposition française pour revenus de comptes bancaires (comptes épargne ou à terme par exemple, pas de prélèvements sociaux) ni pour les revenus d´obligations ...
- si on y est assujetti, l´assiette de l´ISF ne  comprend plus les comptes bancaires ni les assurances vie .... 
 
Pour ma part, n´étant pas "une grande fortune", il y a peu de différences entre ce que je paierais au titre de résident en France et ce que je paie au titre de non-résident. Si on a des biens en location par contre, cela peut devenir intéressant si on n´a pas d´autres revenus à l´étranger. Car l´imposition au taux moyen (taux moyen d´imposition calculé si on déclarait tout en France) se calcule en additionnant tous les revenus, français et étrangers.


Vivre en Egypte



 La vie en Egypte est très différente de ce qu´on a en France. Mais attention aux soins médicaux.. Manque souvent de compétence, d´hygiène et tarifs souvents différents pour les "étrangers"! De plus bien se renseigner sur les remboursements. Les complémentaires santé françaises pour résidents à l´étranger sont souvent hors de prix et s´apparentent à une belle arnaque car, dans 90% des cas, ce sont les entreprises qui paient ... 
 
Si on s´organise bien, la vie en Egypte est pleine de charme et offre un vrai dépaysement. Mais se choisir un bon quartier pour habiter ... Et impérativement prendre un logement avec garage ...


Quelques petits détals en plus



Presque toutes les opérations bancaires sont payantes en Egypte. En contrepartie, les comptes peuvent être rémunérés et il existe de nombreuses formules de placement en EGP rapportant de 6% à 11%... Tout dépend de la liquidité de ces placements.
Si on veut des placements en Euros ou en USD ou GBP, les taux sont alignés sur les taux mondiaux diminués d´une commission pour la banque! Il vaut mieux alors placer les devises ... ailleurs! 
 
A noter que, dans la période d´incertitude actuelle, les risques politiques, économiques et financiers sont importants. Il est conseillé de conserver une réserve financière ailleurs. 
 
Autre particularité... Les égyptiens bénéficient souvent de tarifs préférentiels que les étrangers européens n´ont pas (musées, hôtels ...). En principe, le fait d´être "résident" doit permettre d´en bénéficier mais il faut parfois se battre pour que ce droit soit appliqué. (J´en ai fait l´expérience ...)
Cette discrimination est officiellement expliquée par le fait que les salaires égyptiens sont bien inférieurs aux revenus européens... Mais l´argument a du mal à tenir car les ressortissants de pays arabes (pays frères) ont eux aussi des privilèges ...
 
Mais bon... La vie peut y être très agréable si on sait composer avec tout cela ...